Je suis livrivore: Nous autres simples mortels

Dernières chroniques

21 déc. 2016

Nous autres simples mortels

Nous autres simples mortels
de Patrick Ness
nombre de pages : 336
difficulté de lecture : 2/3













résumé


Et si vous n'étiez pas l'Élu?
Si vous n'étiez pas destiné à être un héros? Celui qui est censé combattre les zombies, ou ce nouveau truc, là, complètement dingue, avec les lumières bleues. Il y a des choses tellement plus importantes que la énième fin du monde! Si vous étiez comme Mikey? Qui veut simplement avoir son bac, passer ce dernier été avec ses amis et, enfin, embrasser Henna (ou plus). Juste se sentir capable de découvrir l'extraordinaire dans sa vie si ordinaire...

Laissez-vous entraîner à travers le prisme fascinant d'adolescents attachants, avec leurs fêlures et leurs rêves. Récompensé par les prix littéraires les plus prestigieux, auteur de la brillante trilogie «Le chaos en marche», de «Et plus encore», et de «Quelques minutes après minuit», Patrick Ness mêle ici réel et fantastique de façon tout à fait originale. Percutant de justesse et de sensibilité.


mon avis


Avec Nous autres simples mortels, Patrick Ness tente un contrepied intéressant : celui de parler des figurants, ces personnages en arrière plan de toutes les histoires : ceux qui ne sont pas destinés à sauver le monde.

“Because sometimes there are problems bigger than this week’s end of the world and sometimes you just have to find the extraordinary in your ordinary life.” 

L'HISTOIRE

Mickey et ses amis ne sont pas des "Indie Kids", ils ne sont pas destinés à vivre des aventures héroïques, mais plutôt à subir l'apocalypse, les attaques de zombies et autres événements surnaturels. 

Patrick Ness questionne donc la place du héros dès les premières lignes. Qui est le héros? Celui qui sauve le monde? Celui dont on conte l'histoire? Qu'est ce qui fait qu'on est choisi pour être l'Elu? Quel est le profil commun à tous les héros de YA?

Ce volte-face traduit du pur génie
La couverture VO traduit bien cet ordinarité dans laquelle évoluent les personnages, quand on les compare aux héros de nos autres lectures.
Patrick Ness m'a fait sourire avec ses petits clins d'oeil aux désormais classiques Twilight ou Percy Jackson. L'auteur pose LA bonne question. Celle qu'il est enfin temps de se poser. 
Comme les films de super-héros qui commencent enfin à penser aux dégâts et aux victimes des combats, Nous autres simples mortels propose de regarder le récit par l'autre bout, le petit.


Ce concept parfaitement neuf aurait pu relever du coup de maitre. Malheureusement il est rapidement oublié pour laisser place à une romance barbante, et à une accumulation de problèmes dont la probabilité qu'ils surviennent tous dans le même cercle doit frôler les 1%....Quelle immense frustration.


LES PERSONNAGES

On ne peut retirer ce talent à Patrick Ness lorsqu'il s'agit de créer des personnages. Mickey ne rentre dans aucune case. Et quoique assez pleurnichard, il brise de nombreux stéréotypes. J'ai apprécié sa manière de tenir à ses soeurs, à sa famille. J'ai adoré son regard sur sa relation avec Jared. Sa voix oscille entre finesse absolue et ton cru. J'ai trouvé que l'auteur appuyait parfois sur sa sexualité sans que cela soit nécessaire. C'est même complètement inutile.
J'ai beaucoup aimé Jared, ainsi que Mel et Appelle-moi-Steve, tandis que le reste des personnage m'a plus agacé qu'autre chose.
Je reconnais néanmoins que la galerie de personnages est parfaitement nuancée.
 
“We're each other's questions, aren't we? The question that never gets an answer.”


CONCLUSION

J'attendais de Patrick Ness un récit plus mature et qui va plus loin dans l'idée initiale, en proposant une vraie réflexion. Or j'ai eu la désagréable impression que le principe d'origine était rapidement mis de côté, c'est vraiment dommage. Là où Et plus encore va au bout des choses, Nous autres simples mortels reste en surface, tout en confirmant le talent indéniable de Patrick Ness.
A tenter pour amorcer un questionnement!!

(la plume et le concept, en tout cas)




2 commentaires :