Chroniques récentes et à venir

 photo coupde_zps86l9ajtm.jpg

Cette obscure clarté

Cette obscure clarté
de Estelle Laure
nombre de pages : 300
difficulté de lecture : 1.5/3













résumé


Mon père est à l’asile. Ma mère a pris des vacances à durée indéterminée. Si on apprend qu’elle nous a laissées seules, Wren et moi, on va nous séparer.

Après le lycée, il reste le frigo à remplir, les factures à payer, la maison qui tombe en ruines, nos voisins à gérer… Heureusement, deux personnes connaissent notre secret : ma meilleure amie Eden, et Digby, son frère jumeau merveilleusement parfait – et parfaitement casé.

Certains jours, j’ai l’impression que je ne vais pas y arriver. Alors quand, en rentrant du boulot, je trouve le frigo qui déborde ou des muffins encore fumants au pied de l’escalier, je ne peux m’empêcher de me demander : est-ce qu’on cherche à nous empoisonner ? Ou bien, même au cœur des ténèbres, est-ce que l’espoir ne pourrait pas briller ?


mon avis


"Expliquez-moi à quoi ça sert de vivre si on n'est pas prêt à se battre pour les vérités de son cœur, à prendre le risque d'avoir mal.
Il faut rager."

Cette obscure clarté fait partie de ces romans au titre accrocheur et à la couverture impeccable, dont on a peur que le contenu ne soit pas à la hauteur. Mais Estelle Laure réussi son pari en proposant une histoire lumineuse et touchante.

Malgré la situation assez difficile de Lucille et Wren, c'est une histoire dans laquelle on peut se reconnaitre sans problème, que l'on ai 14 ou 19 ans. Car Lucille a une personnalité très complexe. Elle est mature, réaliste, attentionnée et profondément humaine.

J'ai particulièrement aimé que l'auteure s'éloigne de la plupart des clichés du genre. Que ce soit au niveau de la romance ou du cadre, Estelle Laure prend un contrepied très intéressant. Au delà d'un soulagement, c'est une vraie bouffée d'air frais pour le lecteur!

Le titre est parfaitement choisi car il y a une réelle ambivalence dans le récit, même si j'en retire plutôt le côté lumineux. Les problèmes familiaux cessent d'être mis en avant dès la moitié du roman, qui se focalise d'avantage sur la vie quotidienne de Lucille et ses parades pour éviter d'être "découverte". C'est un peu dommage mais ne pénalise pas plus que ça l'intrigue.

Joliment écrit et rapide à lire (cela reste jeunesse), Cette obscure clarté se savoure doucement, comme un bonbon que l'on laisse fondre sur la langue, avec des pointes de piquant et un coeur sucré.

De belles nuances à découvrir!


A lire si vous avez aimé :)
# Toutes ces choses qui nous échappent, Wendy Wunder (Hachette romans)
# Si c'est la fin du monde de Tommy Wallach (Nathan) ♡♡♡


Merci aux Editions Hachette pour cette découverte!

Commentaires

Articles les plus consultés