Chroniques récentes et à venir

 photo coupde_zps86l9ajtm.jpg

Ne m'abandonne pas, tome 3

Insaisissable (T3) : Ne m'abandonne pas
de Tahereh Mafi
difficulté de lecture : 2/3
nombre de pages : 398






(! cette chronique concerne le dernier tome d'une merveilleuse saga et peut donc contenir des SPOILERS sur les tomes PRÉCÉDENTS !)
Retrouvez mon avis sur le tome 1 ici et celui sur le tome 2 par là.



résumé


JE SUIS PRISE AU PIÈGE
JE SUIS INSAISISSABLE

JE NE CROIS PLUS EN RIEN
JE M'EN REMETS A LUI

MON CŒUR VACILLE
LE TERRE TREMBLE

LA GUERRE EST INÉLUCTABLE
NOUS BRISERONS NOS CHAINES

ILS COMPTENT SUR MOI
JE NE LES ABANDONNERAI PAS

mon avis


Après un coup de cœur intersidéral pour le tome 2, j'attendais avec impatience (bel euphémisme) la conclusion de la saga. Chronique écrite à vif, je suis encore noyée dans les émotions. Un dénouement avec quelques accrocs mais toujours aussi subtil. Retour sur une saga devenue un des plus beau souvenir de mon adolescence.

L'HISTOIRE

Commençons par les aspects positifs de cet ultime tome, que j'ai lu avec mille précautions. (Ce qui chez moi signifie : "emballé dans du papier pour ne pas faire de grosses traces avec mes doigts de crevette accordéoniste sur cette superbe couverture". Oui je suis grave et j'assume totalement. C'était une mesure de sécurité indispensable quand on connait ce type de papier vicieux.)

Bref.
La romance et les choix de Juliette apparaissent comme naturels. J'ai beaucoup aimé l'évolution des relations Juliette/Warner et Juliette/Adam, qui est tout en subtilité et en réflexion. Si Ne m'abandonne pas parait plus fade que ses prédécesseurs, il a son propre rythme, sa propre mélodie. L'ambiance est magnifique, débordante de nuances. Tahereh Mafi a un réel talent avec les mots, qui frappent toujours avec autant de poésie. Dans la lignée de Ne m'échappe pas (nouvelle écrite du point de vue de Warner), ce tome développe avec brio la psychologie des personnages plus que l'univers dystopique, qui apparait peu crédible dans l'ensemble.

Malheureusement de nombreux points restent à débattre : la fin notamment, qui semble précipitée et crée un gros déséquilibre avec l'ambiance générale et un rythme plutôt lent. Un écart d'autant plus frappant que la conclusion n'en semble pas vraiment une : assez ouverte et surréaliste, elle ne plaira pas à tout le monde. A vouloir travailler avec finesse ses personnages, l'auteure semble oublier de les rattacher à une réalité plausible dans les 50 dernières pages. La romance prend beaucoup le pas sur l'intrigue, et même moi qui suis une midinette profonde, j'ai finis par trouver ça répétitif. Avec un peu de recul maintenant, je la trouve plus construite et moins intrusive que durant ma lecture.


LES PERSONNAGES

Juliette a un caractère radicalement différent mais se pose toujours autant de questions. Certains de ses mots sont terriblement durs, on sent qu'elle a traversé de grandes épreuves. J'ai nettement moins accroché à cette facette "guerrière" mais j'étais très heureuse de retrouver une héroïne un poil "kick-ass", et surtout qui ose crier ce qu'elle pense.

Adam est légèrement agaçant mais débordant de crédibilité, je comprenais ses sentiments comme jamais, j'ai souffert avec lui, été attendrie avec lui...mais je n'arrivais pas à me défaire d'une légère gène. Heureusement que Kenji est là, avec ses répliques magistrales et son humour si percutant. Il est à lui seul un pant entier de la saga, qu'il porte aussi sur ses épaules. Un personnage que l'ont aimerais connaitre d'avantage et qui me manquera assurément.

Quand à Warner....les mots me manquent. Tout simplement.
Je vis Warner, je me lève Warner, je respire Warner...j'en frôle l'obsession (comme avec Maxon de la Sélection ndlr). Les gars brisés avec un fond sensible, c'est ma came. Il prend ici tout son relief et devient un des plus grands personnages que j'ai jamais rencontré au cours de ma vie de lectrice.
Warner je t'aime.
Avec Kai (Revanche, Cat Clarke) et Maxon, il fait partie de mon âme.
Sérieux mais tendre, froid et un peu torturé, Warner mérite son statut de personnage inoubliable.


CONCLUSION

Un tome plus mou que les précédents, qui conclut non sans difficultés la somptueuse saga de Tahereh Mafi. Trois tomes et demi de poésie et autant de plaisir. Les émotions sont au rendez-vous jusqu'à la fin, Juliette est une héroïne rare, Warner un véritable roman à lui seul, Adam un miroir de sentiments. James, Kenji...l'auteure noue entre ses personnages de magnifiques liens, tout comme celui qui m'unira à cette histoire pour toujours.


EDIT : Le casting a intérêt à être à la hauteur niveau trio principal, sinon...troisième guerre mondiale, c'est moi qui vous le dis.


Commentaires

  1. Coucou! Je suis ravie de maintenant faire partie de tes partenaires et viens de te rajouter parmis les miens.
    Par contre, tu as mal noté l'adresse de mon blog... c'est celle-là : http://adolisant.wordpress.com .
    PS-Je suis super heureuse de savoir que tu reviens dans la blogosphère, c'est toujours un plaisir de lire tes chroniques!
    Bises et à bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'étais pas bien loin ;)
      Je vais rectifier cette erreur immédiatement. Merci à toi et à bientôt alors <3

      Supprimer
  2. Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah, il me le faut :D *cours l'acheter*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cours couuuuuuurs ;D tu as bien raison!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire