Chroniques récentes et à venir

 photo coupde_zps86l9ajtm.jpg

Animale

Animale
de Victor Dixen
nombre de pages : 437
difficulté de lecture : 2/3













résumé


Et si le conte le plus innocent dissimulait l'histoire d'amour la plus terrifiante?
1832. Blonde, 17 ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les soeurs l'obligent-elle a couvrir ses cheveux d'or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes noires? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé? Quelle est la cause de ses évanouissements fréquents?
Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité. Alors qu'elle s'enfuit du couvent pour remonter le fil du passé, elle se découvre un côté obscur, une part animale : il y a au coeur de son histoire un terrible secret.

mon avis


Mêlant fantastique et récit historique, Victor Dixen revisite le célèbre conte de boucle d'or. Un pari réussi, puisque le roman enferme son lecteur dans un univers unique, auquel il devient impossible de résister.

En somme, malgré quelques lenteurs, le récit reste captivant et dynamique. Les changements de point de vue ont su me surprendre, tout comme les réactions des personnages. Blonde est une héroïne volontaire et solide, tout en vivacité. L'intrusion du fantastique n'est pas brutale, au contraire. L'intrigue met du temps avant de se mettre concrètement en place, le lecteur doit prendre son mal en patience. Finalement le rythme est très aléatoire, parfois trop lent, parfois trop rapide. C'est le cas de la romance, douce et légère au début, puis précipitée.

L'aspect historique m'a ramené à mes débuts de lectrice, quand je me plongeais littéralement dans Les colombes du Roi-Soleil ou Sorcière Blanche. J'y ai retrouvé ce contexte pesant, la société envahie de règles où l'amour n'a pas sa place. Ici les va-et-vient de Napoléon forment la trame de fond. Cela renforce cette atmosphère unique dont il est impossible de se débarasser.

Personnellement, je n'ai pas lu le prélude (disponible gratuitement ici) ou le conte d'origine. Les grandes lignes en sont rappelées, donnant envie de s'y plonger. L'auteur connait son sujet, et cet univers si précis qu'il a créé semble faire partie de lui. On y adhère ou non, là est le grand pari.
De l'écriture se dégage une grande maturité pour un roman jeunesse. Les mots sont choisis avec soin, correspondant parfaitement à l'époque. Les lettres sont un bon moyen de garder l'attention du lecteur. J'ai vraiment un coup de cœur pour cette écriture, à la fois douce et abrupte, ainsi que pour les mots employés.

Les personnages secondaires sont assez détestables, parfois enfermés dans le cliché. Je reste néanmoins sous le charme de Gabrielle et Sven, O combien amoureuse de Gaspard! et fascinée par Mme Lune. La romance sonne parfaitement juste, ce qui est rare dans le jeunesse ou même en YA.
Enfin, il y a ces éléments dérangeants, qui m'ont néanmoins perturbée durant ma lecture (je chipote aussi pour un rien quelques fois). Comme les lunettes de Blonde ou...Non. En fait juste les lunettes. Je beugue sur les lunettes en vitrail je ne sais pas pourquoi.
La conclusion donnée clos agréablement l'histoire, même si un tome 2 est en cours d'écriture.

Pour conclure,  si le rythme est dérangeant, l'univers est fouillé, précis, transcendant. Si on se laisse porter, la magie opère. Inédit et didactique, Animale est un ovni livresque au style particulier qui n'attend que d'être découvert, ne serait-ce que pour l'écriture magistrale de Victor Dixen.

Je tiens à remercier Gallimard Jeunesse pour ce premier partenariat. Merci encore :)

Participez au concours sur la page facebook Je suis livrivore et tentez de remporter  votre marque-page Boucle d'Or!


Commentaires

  1. J'ai adoré la nouvelle : Tambours dans la nuit même s'il n'y avait aucun lien avec la malédiction de Boucle d'or ! J'espère pouvoir lire celui-ci assez vite ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire